Les Landes humides de Bord : Faire se retrouver environnement, agriculture et tourisme autour d’un site écologique remarquable.
Julien JEMIN – Chargé de mission Animation foncière & territoriale – CTMA Creuse Aval

Carte CTMA

La commune de La Celle Dunoise est sur le territoire sur lequel est déployé le Contrat Territorial Milieux Aquatiques (CTMA) Creuse Aval (Carte CTMA). Ce contrat est porté par trois collectivités (Communauté de communes Grand Guéret, le Syndicat d’initiative d’Aménagement de la Rivière Creuse et de ses affluents – SIARCA- et la Communauté de Communes Creuse Sud Ouest). Il a pour objectif de travailler sur la ressource en eau tant sur l’aspect quantitatif que qualitatif et est financé en grande partie par l’Agence de l’Eau Loire-Bretagne, la Région Nouvelle-Aquitaine et les fonds Européens (FEDER Bassin de la Loire).

Au sein de ce contrat, le Conservatoire des espaces naturels de Nouvelle-Aquitaine (CEN NA) est maître d’ouvrage sur le volet zones humides. A ce titre, il travaille sur la conservation, la restauration et la mise en valeur des zones humides présentes sur ce territoire. Depuis 2017, année de démarrage du contrat, plusieurs sites à enjeux ont été identifiés sur les différents bassins versants. Les zones humides de Cherbétoux (Bussière-Dunoise), le Marais du Chancelier (Saint-Fiel), l’Etang de Pognat (Ahun) et les Landes humides de Bord (La Celle Dunoise) font partie de la liste non exhaustive des sites connus et sur lesquels le CEN Nouvelle-Aquitaine mène des actions.

Les Landes humides de Bord sont les seules Landes atlantiques humides septentrionales à Erica tetralix présentes sur le nord du département de la Creuse (avec celles présentes sur l’étang de la Chaume – Azérables). A ce titre, elles revêtent un caractère exceptionnel et dénotent d’un contexte climatique, géologique et hydrographique particulier (Photo A). Ce site remarquable présente un aspect singulier tant dans sa composition que dans sa structuration. (carte vue aérienne)

Depuis 2018, avec le soutien de la SAFER Nouvelle-Aquitaine, ces landes font l’objet d’une veille foncière particulière afin de pour pouvoir maîtriser le terrain (convention ou acquisition) et engager des travaux. En effet, si ces milieux ne sont pas utilisés, notamment par un usage agricole, ils sont rapidement colonisés par les espèces pré-forestières (fougères,bourdaines, bouleaux, etc.) puis forestières.

Il est donc nécessaire de les rouvrir pour pouvoir retrouver ces écosystèmes de landes autrefois caractéristiques d’une activité agricole d’élevage.

Grace à cette veille foncière, le Conservatoire a pu conventionner avec certains propriétaires et/ou acheter des terrains pour engager de gros travaux de restauration sur des parcelles présentant un profil dégradé. Ainsi, des travaux d’étrépage (raclage de la première couche du sol) au bulldozer  ont dans un premier temps été menés en octobre 2018 sur certaines parcelles acquises par le CEN Nouvelle-Aquitaine. Ces travaux ont un impact visuel fort dans le paysage mais ils sont parfois nécessaires pour casser les rhizomes de fougères enfouis profondément dans le sol. La fougère ainsi traitée, peine à repartir et laisse ainsi s’exprimer, les autres espèces végétales dont les graines sont présentes dans le sol.

En Septembre 2020, avec le soutien du Conseil Municipal de la Celle Dunoise, d’autres travaux ont été engagés et notamment la réouverture du chemin communal pour accéder à certaines parcelles de landes. La réouverture de ce chemin communal (photos B et C) a été réalisée par l’association d’insertion PPE, Petit Patrimoine Environnement basée à La Souterraine. Les travaux de restauration de landes ont quant à eux été réalisés par l’entreprise CIRADE Environnement (basée sur Orléans).

Il s’agissait de rajeunir ces landes mais aussi de supprimer les plantes (bourdaines, fougères, bouleaux) qui « asphyxient » les espèces végétales caractéristiques de ces milieux. Ce sont ainsi 2,6ha qui ont l’objet d’un broyage (Carte : Zones de travaux broyage Vers. Sept2020). Le matériel utilisé par CIRADE Environnement est adapté au travail en milieux naturels sensibles et notamment en milieux humides. La plus-value technique de cet opérateur réside dans le fait qu’il est en capacité de broyer et d’exporter la matière organique (Photo D).

Le résultat sur ces parcelles est assez surprenant, il restera maintenant à observer les résultats quant à la reprise de la végétation au printemps suivant (Photos E & F).

Photo G : Le broyat

Le broyat très fin sera utilisé localement par deux agriculteurs (GAEC du Rocher de Cessac (M. C. CHAZETTE & M. S. MAUCHAUSSAT & Messieurs MÉROU, commune de Bussière-Dunoise) comme amendement naturel sur leurs parcelles en mélange avec du fumier (photos G). L’export de matière organique est particulièrement important dans la gestion de ce type de milieux très pauvre en matières organiques (oligotrophes) afin de favoriser le développement des plantes landicoles et d’éviter la progression des espèces forestières.

La prochaine étape consistera à faire pâturer ces parcelles (si la reprise est favorable) et surtout les parcelles traitées en 2018 qui, après deux saisons de végétation, présentent un faciès très engageant (Photos H). Le pâturage pourra être assuré par des bovins (agriculteurs locaux) ou par les brebis du troupeau itinérant qui pâturent actuellement les landes des sites Natura 2000 de la vallée de la Creuse. Afin d’entretenir naturellement le chemin ré-ouvert (visible en rouge sur la carte), le CEN Nouvelle-Aquitaine invite les promeneurs/euses à l’emprunter que ce soit à pied ou à cheval.

Le Conservatoire tient à remercier toutes les personnes locales qui l’ont accompagné dans la bonne réussite de ces travaux et/ou pour l’accueil chaleureux dont elles nous ont fait preuve, à savoir :  le Conseil municipal de La Celle Dunoise, M. & Mme PAQUIGNON, Mme ANDRÉ, M. GIRARD, Mme DEGORSE, M. & Mme JARDINAUD, Messieurs MAUCHAUSSAT, M. CHAZETTE et Messieurs MÉROU sans oublier l’association Petit Patrimoine Environnement et l’entreprise CIRADE environnement ; un grand merci à eux pour la qualité de leur travail.

Julien JEMIN – Chargé de mission Animation foncière & territoriale – CTMA Creuse Aval

Retour haut de page